Banniere Star Trek

Présentation

Depuis sa mise en ligne en 2012, POP-EN-STOCK a pour ambition d’aménager un espace de publication francophone optimisé pour l’observation de la culture populaire contemporaine, hybride, réflexive et changeante par nature.

Le projet POP-EN-STOCK vise à unir la trajectoire intellectuelle d’analyse du populaire amorcée dans les années 1950 par l’équipe de la revue Communications (R. Barthes, E. Morin, U. Eco, etc.) au travail qu’entamaient au même moment les pionniers anglais des cultural studies (R. Hoggart, R. Williams, S. Hall). Au croisement de ces héritages théoriques et culturels, la situation unique de Montréal en fait un observatoire privilégié de la culture populaire à la fois de tradition européenne et nord-américaine, désormais hégémonique dans l’iconosphère, sans oublier l’apport du multiculturalisme montréalais (hispano-américaines, asiatiques, arabes, etc.).

Tous les domaines de la culture populaire — genres populaires (science-fiction, romance, fantasy, horreur, etc.), supports médiatiques (cinéma, télévision, bande dessinée, littérature) ou concepts théoriques (recyclage, nostalgie, néobaroque, entre autres) — sont contemplés ici dans leurs rapports inter et transmédiatiques, en privilégiant l’axe qui les relie à des problématiques socioculturelles contemporaines (féminismes, enjeux identitaires, etc.).

Équipe

Direction de la revue: Antonio Dominguez Leiva

Coordination du balado: Elaine Després et Antonio Dominguez Leiva

Antonio Dominguez Leiva a été maître de conférences habilité en littérature comparée à l’Université de Bourgogne avant d’être professeur de culture populaire au département d’études littéraires à l’UQAM (Montréal). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la culture populaire contemporaine, dont Monolithes. Retour d’une mythologie de l’âge spatial (PUF, 2022), Star Wars. La refondation du Space Opera (Murmure, 2022), Les Clowns maléfiques (Murmure, 2021), Ovnis nazis (Murmure, 2021), YouTube Théorie (Ta Mère, 2014), Invasion zombie (Murmure, 2013), Mad Max. L’apocalypse sera motorisée (Murmure, 2016)  ou, avec Sébastien Hubier, Schtroumpfologies (Murmure, 2016) et avec Simon Laperrière, Snuff Movies, naissance d’une légende urbaine (Murmure, 2013) et Éloge de la nanarophilie (Murmure, 2015). Il est aussi spécialiste de l’histoire culturelle de la cruauté et de l’érotisme, à laquelle il a consacré une série d’ouvrages dont Décapitations, du culte des crânes au cinéma gore (PUF, 2004), Esthétique de l’éjaculation (Murmure, 2012), Messaline, impératrice et putain. Généalogie d’un mythe sexuel (Murmure, 2014), Pensionnats sadiques (Murmure, 2014) ou L’amour singe (Harmattan, 2014). Il s’est aussi intéressé à l’histoire des frontières de la catégorie du réel (La vie comme songe. Une tentation de l’Occident, EUD, 2009), le crépuscule des Lumières dans le Manuscrit trouvé à Saragosse (Laberinto imaginario de Jan Potocki, UNED, 2000) et la biographie collective des surréalistes (Sexe, opium et charleston, Murmure, 2007-2011). Il est l’auteur de plus d’une centaine d’articles sur des sujets aussi variés que les mangas posthumains, le mexico-terror, les ovnis nazis ou le dinosaur porn. Il est aussi romancier, avec notamment Los Circulos (Saymon, 2010) et la série de El Hombre de los 21 Dedos (Planeta Booket, 2012), et scénariste.

Nos épisodes balados

Depuis ses débuts en 2013 sur les ondes de CHOQ.ca, le podcast POP-EN-STOCK est un ouvroir de théories culturelles et un espace de vulgarisation pour les études les plus pointues portant sur la culture populaire. Extension de la revue numérique du même nom, le podcast Pop-en-stock rassemble des chercheur·es expert·es dans leur domaine pour discuter en détails de phénomènes variés : des œuvres de cinéma, de télévision, de littérature aux événements sportifs ou musicaux, en passant par les jeux vidéo, la cyberculture et plus encore. Le podcast POP-EN-STOCK est désormais diffusé sur la plateforme de l’Observatoire de l’Imaginaire Contemporain (OIC).

Si vous désirez partager votre expertise en études sur la culture populaire ou suggérer un sujet d’épisode, vous pouvez communiquer avec la personne responsable à la coordination du podcast (voir section Équipe).

Le projet Cégep Pop

Le projet CÉGEP POP présente l’opportunité aux étudiant·es du collégial de publier leurs premiers articles sur la plateforme web de la revue scientifique Pop-en-stock qui offre un espace de réflexion sur les objets et les enjeux de la culture populaire.

Ce projet vise à étendre le réseau des études francophones sur la culture pop au niveau collégial et développer des méthodologies de rédaction et de publication avec les professeur·es de cégeps et leurs étudiant·es. CÉGEP POP est né d’un désir de valoriser et d’encourager le travail des étudiant·es du collégial en plus de les initier aux possibilités de la recherche dans les milieux postsecondaires.

CÉGEP POP encourage ainsi les enseignant·es des cégeps du Québec à s’impliquer dans le projet en ciblant des travaux qui se démarquent par l’excellence et la profondeur de leur réflexion. Ces analyses pourront par la suite être retravaillées sous forme d’article avec les étudiant·es — la réécriture étant formatrice pour le raffinement de la pensée critique et la rédaction des textes. Nous laissons le soin aux enseignant·es d’accompagner les étudiant·es à travers ce premier travail éditorial.

Les articles des étudiant·es seront intégrés selon le système habituel de la revue (dossiers thématiques et Hors dossier), mais seront aussi mis de l’avant par un nouvel onglet CÉGEP POP dans le menu principal du site. Les travaux doivent être d’une longueur maximale de 3000 mots et peuvent être transmis au comité de révision par courriel au revuepopenstock@gmail.com en suivant le protocole éditorial de la revue. Veuillez mentionner si l’article s’intègre déjà à un dossier thématique (que vous pouvez consulter à l’adresse www.popenstock.ca/dossiers), le nom de l’étudiant·es et l’institution. L’article sera ensuite soumis à notre comité d’évaluation et de révision avant d’être mis en ligne sur la plateforme.

Figures pop

Le projet « Figures pop » vise à développer une ressource d’accompagnement à la recherche scientifique sur la culture populaire en comptabilisant sur une ligne du temps les événements et personnages historiques, les œuvres de fiction et les ouvrages critiques au sujet d’une même figure populaire. Sans prétendre à l’exhaustivité, ces fiches ont pour ambition de retracer les moments clés de l’évolution de l’imaginaire associé aux figures populaires (telles que le Vampire, le Robot, le Pirate, le Détective, la Sorcière, etc.) et de rassembler une bibliographie préliminaire des ouvrages scientifiques sur le sujet (thèses, mémoires, monographies, collectifs).

La recherche ainsi que la mise en commun des informations construisant les fiches Figures pop s’effectuent lors d’ateliers de recherche ponctuel. Ces ateliers rassemblent des chercheur·euses spécialisé·es en culture populaire lors d’une journée de travail collaboratif sur une figure choisie. La section Figures pop est évolutive et peut être mise à jour au fil des nouveaux événements historiques, de nouvelles œuvres de fiction marquantes ou de la parution de nouveaux ouvrages critiques sur la figure en question.

Pour proposer l’organisation d’un atelier Figures pop, vous pouvez nous contacter à [ADRESSE COURRIEL].

Dossiers thématiques

POP-EN-STOCK est constituée de dossiers thématiques à composition rapide ainsi que d’articles individuels (« Hors dossier »). Deux articles seulement sont requis pour lancer un dossier thématique de POP-EN-STOCK. On préconisera les dossiers à stricte thématique d’objet, comme dans les deux premiers numéros sur l’Érotique du vampire et le Slender Man: croque-mitaine du web 2.0.

Il est tout à fait possible et même encouragé d’ouvrir de nouveaux dossiers thématiques, à la condition de pouvoir fournir un minimum de deux articles de départ ainsi qu’un texte de présentation (350-500 mots) et de désigner un directeur de dossier qui s’engage à l’entretenir et y téléverser les articles proposés pendant un minimum de deux ans, sous la supervision du comité de direction de la revue.

Pour proposer un nouveau dossier thématique, veuillez nous contacter à [ADRESSE COURRIEL] avec une proposition de titre et un court descriptif du dossier thématique. Avant de soumettre un nouveau dossier thématique ou un article, veuillez vous référer aux dossiers déjà existants.

Les dossiers thématiques, comme les articles individuels, sont à soumission ouverte. Une fois un numéro thématique «lancé», il demeure ouvert, indéfiniment, à quiconque voudrait y soumettre une collaboration.

La longueur des articles est variable. POP-EN-STOCK accepte une limite inférieure équivalente à sept ou huit pages (3000 mots), afin de favoriser la publication rapide, mais peut aussi accepter des articles beaucoup plus longs selon l’offre (n’étant pas limitée par un impératif de préservation de la forêt boréale).

Soumettre des textes

POP-EN-STOCK privilégie les textes courts de sept à huit pages (3000 mots) qui cadrent dans un dossier thématique préexistant, mais accueille aussi, dans sa section « Hors dossier», des articles individuels sur toute question ayant trait à la culture populaire contemporaine.

Les articles devront être soumis à [ADRESSE COURRIEL], accompagnés de toutes les précisions nécessaires concernant son sujet et le dossier thématique auquel il se rattache. Nous nous chargerons ensuite de le faire parvenir au directeur de dossier concerné, s’il y a lieu.

Les textes soumis doivent être formatés en fonction des critères ci-dessous (section Quelques directives à respecter). Limitez les mises en page exotiques et n’intégrez pas de tableaux au sein du texte.

Vous pouvez inclure des images, en nombre et en taille raisonnables. Vous devez toutefois vous assurer de mentionner la source de l’image et de nous en faire parvenir un exemplaire en même temps que le texte.

Si vous voulez intégrer une vidéo provenant un site tel que YouTube, Vimeo ou DailyMotion, assurez-vous d’inscrire l’hyperlien dans le texte à l’endroit où vous voulez intégrer la vidéo.

Veuillez nous faire parvenir votre article par courriel à l’adresse suivante: revuepopenstock@gmail.com [VÉRIFIER ADRESSE].

Quelques directives à respecter

Les fichiers textes doivent être en format .doc et non en .pdf.

Les titres d’œuvre doivent être en italique, de même que les termes de langue étrangère.

Assurez vous d’insérer des espaces insécables aux guillemets français et aux deux-points afin qu’ils ne se retrouvent pas orphelins en début ou en bout de ligne. En cas de doute, vous pouvez supprimer les espaces.

Toutes les références doivent être intégrées au sein du texte selon la méthode (auteur, date). Les notes en bas de page sont réservées UNIQUEMENT aux commentaires.

Les citations de trois lignes et moins doivent être encadrées de guillemets français (« ») (avec espaces insécables!). Les citations de plus de trois lignes doivent être placées en retrait, sans guillemets. Les citations ne doivent pas être mises en italique, même lorsqu’elles sont en langue étrangère.

Toute citation doit être accompagnée de sa référence placée dans le texte, entre parenthèse, juste après le guillemet fermant, selon le modèle suivant:

  1. Dans le cas d’un auteur unique:
    Ex.: «Edward’s only human, Bella. He’s going to react like any other boy.» (Meyer: 136)
  2. Dans le cas de plusieurs auteurs:
    (Meyer et al.: 136)
  3. Dans le cas où plusieurs ouvrages du même auteur se retrouvent en bibliographie, ajouter l’année à la suite du nom de l’auteur:
    (Meyer, 2007: 136)
  4. Dans le cas de plusieurs références consécutives au même auteur, ou lorsque la référence est, clairement et sans l’ombre d’un doute, explicite dans le texte, il est possible de ne mettre que la page entre parenthèses:
    Ex.: Comme l’écrit Stephenie Meyer dans New Moon : «Edward’s only human, Bella. He’s going to react like any other boy.» (136)
  5. Dans le cas d’un site web (pas de numéro de page), n’inscrire que l’auteur et l’année entre parenthèses:
    (Meyer, 2007)
  6. Lorsqu’un ou plusieurs de ces renseignements est absent, les remplacer par: S. a. pour «sans auteur», s. d. pour «sans date» et s. p. pour «sans page»

Bibliographie

La bibliographie doit être placée en fin de texte, selon les modèles suivants:

Référence de livre ou essai, auteur unique:

MEYER, Stephenie. 2007. Eclipse. New York: Little, Brown and Company.

Référence de livre ou essai, auteurs multiples:

GERVAIS, Bertrand et Jean-François Chassay. 2002. Les lieux de l’imaginaire. Montréal: Liber.

Chapitre de livre édité:

DOMINGUEZ LEIVA, Antonio. 2008. «Sex Heil! Apogée et chute du sadomasochisme psychotronique.» In Antonio Dominguez Leiva et Sébastien Hubier (dir.) Délicieux supplices, érotisme et cruauté en Occident. Dijon: Éditions du Murmure.

Article de revue ou de périodique:

ASTLE, Richard. 1979.  «Dracula as a Totemic Monster; Lacan, Freud, Oedipus and History.» SubStance. Vol. 8, no 4, p.98-113.

Article en ligne:

PICARD, Martin. 2006. «Machinima: Videogames as an Art Form?» Loading: Journal of the Canadian Game Studies Association. Vol. 1, no 1. Canadian Games Study Association. En ligne.http://journals.sfu.ca/loading/index.php/loading/article/viewFile/17/20

Historique du projet Pop-en-stock

Le 31 janvier 2012, à l’étage du bar l’Amère à boire à Montréal, était lancée officiellement la revue POP-EN-STOCK. Cette revue numérique, à la fois un observatoire et un espace de réflexion savante sur la culture populaire, s’est prolongée rapidement sur d’autres supports : tout d’abord, sous forme de podcast, dont le premier épisode est diffusé le 18 septembre 2013 et qui compte plus de 250 épisodes à ce jour; puis, momentanément, sur papier, avec la collection Pop-en-stock publiée aux éditions de Ta Mère (8 ouvrages publiés entre 2014 et 2021).

La communauté qui s’est formée autour des différentes incarnations du projet POP-EN-STOCK a permis la mise en commun des réflexions sur la culture populaire lors d’événements scientifiques.

Imaginaires, théories et pratiques de la culture populaire contemporaine – Colloque Pop-en-stock | Figura (17-18 juin 2016, à Montréal)

Le colloque, qui soulignait la quatrième année d’existence du projet Pop-en-stock, avait pour objectif de mettre de l’avant le travail des multiples chercheur·euses et collaborateur·rices du projet. Cette mise en commun s’organisait en fonction de six axes thématiques : transmédialités et transfictionnalités; hybridité générique; théories de fans; pop féministe et queer; métafiction et réflexivité; pop 2.0. La table ronde qui concluait l’événement s’intéressait au présent et à l’avenir des études francophones sur la culture populaire; la mise en commun des difficultés et des enjeux sur le sujet a permis la création de l’Association francophone des études sur la culture populaire (AFECPOP), réseau de chercheur·euses spécialisé.es en études sur la culture populaire.

2016-2019 | Rêves en boucle, recyclages en série. Réflexivité, réitération et reprise dans la fiction populaire contemporaine CRSH – Développement Savoir

Le projet de recherche, sous la tutelle d’Antonio Dominguez Leiva et de Samuel Archibald, s’intéressait à la question suivante : Quelle histoire raconter aux gens qui ont déjà entendu l’histoire ? À une époque où la fiction populaire semble se recycler perpétuellement, l’objectif de ce chantier était de cartographier les formules d’expansions narratives des séries de genre et d’interroger les effets du recyclage culturel des œuvres de fiction mainstream franchisées chez ses publics : le déploiement rhizomique de certains univers de fiction qui rend difficile l’adhésion de nouveaux spectateurs (comment naviguer dans 75 ans d’aventures de Superman, par exemple?); l’épuisement thématique qui fait qu’après un certain temps une combinatoire narrative peine à produire des variations signifiantes (plus on connaît une série ou un genre, moins ils nous surprennent à la longue); les connaissances du public sur les séries elles-mêmes qui rendent périlleuse, esthétiquement et commercialement, la production naïve d’un nouveau récit de genre. Le projet s’est déployé selon trois axes de recherche :

  1. L’OBSERVATOIRE RAPPROCHÉ DES FRANCHISES. L’objectif ici était d’examiner dans l’histoire et en temps réel des franchises relativement anciennes ou récentes qui continuent à produire des itérations aujourd’hui : Sherlock Holmes, James Bond, les univers DC et Marvel, Star Trek et Star Wars, Alien, Game of Thrones, etc.
  2. INVENTAIRE GÉNÉRAL DE LA REPRISE : L’objectif ici était de cataloguer les moyens par lesquels les séries de genre sont aujourd’hui retournées sur elle-même, remises à zéro, mises à jour, refondées, réinitialisées, refaites, reproduites, etc.
  3. LA FABRIQUE DES GENRES. On documentait ici la tendance dans les genres à la subdivision, à l’hybridation et à l’exposition réflexive des codes, permettant aussi de réfléchir au rôle heuristique de la notion de genre dans les discours actuel.

Ce projet a permis l’organisation de trois journées d’études et d’une journée de tables rondes :

« Rêve en boucles » s’est conclu par l’organisation du colloque international Pop 2018 – Genres, recyclage, franchises, fans (du 6 au 8 juin 2018) qui invitait notamment Denis Mellier pour une conférence d’ouverture sur les «Boucles critiques et métalepses stériles: quelle(s) réflexivité(s) en régime pop?».

Crédits

Ce site web est soutenu par Figura — Centre de recherche sur les théories et les pratiques de l’imaginaire du Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal, et a été développé par le Laboratoire NT2.

Directeur — Antonio Dominguez Leiva

Gestion du projet de refonte — Elaine Després, Sarah Grenier-Millette et Megan Bédard

Design web — Megan Bédard

Développement web et intégration graphique — William Frazilien et John Boyle-Singfield

Aide à la programmation web — Koumbit